Orgue de salon Mayer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 29 juin 2008

Le financement...

Sujet délicat vu qu'il fallait un crédit pour financer une partie de l'achat. En pleine crise des subprimes on se rend vite compte que le particulier est appelé à trinquer histoire d'éponger les dettes produites par quelques placements boursiers hasardeux de nos amis banquiers morts de faim. Après quelques épisodes typiques du secteur bancaire (dossier perdu, cautionnement d'abord inutile puis soudain indispensable, tentative de vente de produits financiers inutiles en plus du crédit, il s'agit ici du crédit lyonnais mais à ce niveau les autres banques ne font pas mieux, la pression des objectifs de vente probablement), enfin le crédit est accordé et le démontage de l'instrument peut avoir lieu non pas en mars 2008 comme initialement prévu, mais en mai 2008. Petit passage par l'atelier de Heusweiler ou l'instrument est nettoyé, le buffet installé sur des roulettes et une nouvelle chape fabriquée afin d'autoriser un pré-tirage quinte 1 1/3 de la mixture.

mercredi 18 juin 2008

La recherche d'instruments

me voilà parti à la recherche d'un instrument avec un cahier des charges précis:

  1. dimensions compatibles avec le salon de mon appartement
  2. nombres de registres conséquent (un instrument avec 2 rangées de tuyaux permet certes de s'exercer mais certainement pas de se faire plaisir):8-9
  3. composition baroque
  4. composition intelligente (éviter un clavier avec uniquement des principaux et l'autre avec uniquement des flûtes)
  5. prix "raisonnable" ce qui dans le petit monde de l'orgue équivaut déjà à une belle berline toutes options

trop gros!
trop petit!
trop haut!
trop cher!

C'est là que je tombe sur un orgue d'occasion du site Orgelbau Mayer que vous ne trouverez plus vu qu'il est actuellement chez moi :-). Au premier passage, je me dis que c'est un bel instrument mais comme il est tout en longueur et assez imposant sur la photo, je ne pensais pas qu'il rentrait dans mon salon.
S'en suivront 2 mails de contact, l'un avec l'entreprise Laukhuff de Weikersheim, l'autre avec Mayer Orgelbau. L'offre Laukhuff n'étant pas vraiment intéressante, je prends rendez-vous avec Stefan Mayer pour visiter l'orgue de Mme XY près de Saarbrücken (D) le 31 octobre 2007. Instrument tout à fait impressionnant avec ses 16 jeux, dont 3 anches de Giesecke, ses mesures le font en fait rentrer parfaitement en largeur dans mon salon qui aurait donc un nouveau "mur à tuyaux". L'instrument a été construit en 1981 par l'atelier Hugo Mayer, il est en parfait état, les touches sont très peu usées, il lui faut juste un petit nettoyage, la poussière ayant eu l'occasion de s'infiltrer en l'espace de 26 ans. Deuxième rendez-vous et conclusion de l'affaire en décembre 2007. Un magnifique cadeau de Noël en somme.

samedi 3 mai 2008

Orgue de salon Mayer: la genèse

Bienvenue sur mon blog dédié à mon orgue d'appartement construit par le facteur Hugo Mayer de Heusweiler en Sarre (D).
Tout d'abord quelques mots sur moi: je m'appelle Nicolas Kieffer, organiste à ses heures perdues d'ingénieur calcul dans l'industrie automobile. J'habite le charmant petit village d'Herrlisheim en Alsace.
Tout a commencé par une touche défaillante de mon Hohner DG24, chef d'œuvre de l'orgue numérique en son temps (1989 quand même!). Hohner ayant arrêté la production d'orgues "liturgiques" et le technicien n'ayant pas trouvé de caoutchouc de remplacement, l'idée d'acquérir un orgue à tuyaux commença à faire son chemin vers août 2007. D'autant plus que le Hohner malgré 18 ans de bons et loyaux services devenait un petit peu "saoulant": principaux un peu mous, interdiction de combiner certains registres, pas d'accouplement entre les claviers (d'excellents HP Cabasse par contre). Commence donc une période de réflexion avec moult consultations de sites internet dédiés à l'orgue:
In memoriam Hohner DG24