L'organiste a depuis le XVIIe siècle environ la possibilité de choisir les tuyaux qu'il veut faire parler, il a le choix entre plusieurs registres de timbre et de hauteur différents. Les tirants situés au niveau de la console (image 1, en fait on voit seulement les trous dans lesquels les tirants prendront place) actionnent les barres métalliques vertes en rotation qui sont reliées aux registres (image 5, les registres sont les planches percées brunes foncées qui peuvent coulisser). Pour la pédale c'est un peu plus compliqué vu que les tuyaux sont répartis sur 2 sommiers diatoniques situés à droite et à gauche des sommiers des claviers. On voit sur les images 3, 4 et 8 les barres de bois qui passent sous le sommier du 2ème clavier afin d'actionner le registre situé sur le sommier droit.